Face à la crise financière actuelle qui frappe l’Algérie et les fluctuations des prix du pétrole, Sonatrach a décidé de se réorganiser en urgence afin de relever et d’adopter les transformations nécessaires à son avenir. 

Et parmi ces mesures les plus urgentes, la direction générale de Sonatrach a procédé à la suppression des pôles au niveau des activités Exploration et Production et liquéfaction Raffinage et Pétrochimie, a appris Algériepart de plusieurs sources proches de Sonatrach.

Les managers de la compagnie nationale des hydrocarbures ont décidé également de supprimer la direction centrale filiales et participations (FIP). Selon nos sources, cette mesure vise à protéger Sonatrach et de ne pas l’exposer aux risques financiers qu’introduiraient d’éventuelles défaillances de ses filiales. Algériepart a appris également que les activités de la direction FIP ont été transférées aux holdings. D’autres mesures seront adoptées aussi d’ici la fin de l’année au niveau du management de l’entreprise la plus stratégique du pays.

Cette nouvelle réorganisation entre dans une nouvelle stratégie consistant à redéfinir les fonctions et les missions de Sonatrach sur une période s’étalant 10 à 15 ans. Algériepart reviendra sur ce sujet dans ses prochaines publications.