Sur le web, cette initiative a suscité un véritable tollé. De nombreux algériens ont voulu adhérer ces derniers jours au “Club des Amis du docteur Saïd Bouteflika” croyant naïvement que ce projet est bel et bien parrainé par le frère et conseiller du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. 

Mais il s’avère finalement que c’est une terrible escroquerie. Une source très proche de l’entourage de Saïd Bouteflika a assuré à Algériepart que le frère du Président est totalement étranger à cette initiative qui soulève de nombreux soupçons. Saïd Bouteflika n’a jamais donné son accord ni son quitus au fondateur de ce “Club” pour qu’il milite ou active sur le terrain en son nom.

Et pourtant, Abdelkader Zergui, commerçant et militant du FLN originaire de Sidi Bel-Abbès, a juré dans son témoignage accordé à Algériepart que “Saïd Bouteflika nous a donné sa bénédiction” pour lancer ce projet consistant à rassembler des universitaires et académiciens autour d’un “Club” qui organisera diverses activités placées sous l’égide du frère du Président. “Il nous a même demandé de faire preuve de dynamisme et de motivation sur le terrain”, avait-il confié à Algériepart en assurant que tous les financements de ce projet proviennent de ses propres fonds personnels.

Abdelkader Zergui a même assuré que si Saïd Bouteflika décide de se lancer dans la course pour les présidentielles de 2019, “nous le soutiendrons jusqu’au bout car nous croyons en lui”. Le frère du Président est, semble-t-il, victime d’une nouvelle instrumentalisation politique qui vise à l’impliquer dans des manœuvres politiques suspectes. Et ces manœuvres suscitent un malaise croissant au sein de l’opinion publique.