Les garde-côtes n’ont aucunement racketté les Harragas interceptés au large d’El-Kala, a assuré à Algériepart une source autorisée proche de la Marine Nationale Algérienne qui  a réagi à notre article traitant de cette vidéo hallucinante tournée par des migrants clandestins sur leur embarcation de fortune. 

“Non, c’est faux ! Nos garde-côtes n’ont jamais demandé un quelconque bakchich à ces Harragas”, explique cette source contactée par Algériepart. “Les garde-côtes ont seulement évité de les interpeller en pleine mer pour ne pas mettre en danger leur embarcation”, certifie cette source selon laquelle ces Harragas n’ont jamais été autorisés à poursuivre leur voyage vers les côtes italiennes.

“La vidéo a été manipulée. Nos garde-côtes ont escorté tranquillement ces Harragas jusqu’à la côte algérienne pour ensuite les conduire au poste de contrôle. Les migrants clandestins ont uniquement réclamé qu’on ne détruise pas leur barque de mer. Ils disaient à nos gardes qu’ils ont sacrifié toutes leurs économies pour l’acheter”, confie encore notre source qui dément toute complicité des garde-côtes algériens avec les réseaux de la harga, à savoir les passeurs qui exploitent la détresse des jeunes de la région d’Annaba.

“Il s’agit d’une manipulation !”, s’écrie enfin notre source qui atteste de l’intégrité morale du corps des garde-côtes dirigé par le commandement des forces navales de l’armée algérienne. A El-Kala, d’autres sources locales ont confirmé à Algériepart la version de la Marine Nationale. Cette vidéo postée par les témoins oculaires de cette scène ne reflète, visiblement, pas ce qui s’est réellement passé au large d’El-Kala.