Les Harragas Algériens ne sont plus les bienvenues sur l’île de Sardaigne. Et c’est le Francesco Pigliaru, le Président de la région de Sardaigne, qui le déclare publiquement. 

La Sardaigne est, semble-t-il, traumatisée par l’arrivée massive d’environ 165 Harragas Algériens dont des femmes et des enfants dans la nuit du lundi à mardi. Francesco Pigliaru est sorti de sa réserve pour adresser une lettre urgente au ministre de l’Intérieur italien lui réclamant des mesures concrètes pour rapatrier tous les migrants clandestins Algériens.

Pis encore, le premier responsable de la région de Sardaigne, exige également des mesures urgentes pour stopper l’arrivée des Harragas algériens, révèlent plusieurs médias italiens.

D’après Francesco Pigliaru, le nombre des Algériens qui ont débarqué illégalement sur les côtes de la Sardaigne a explosé depuis 2016 où il a été enregistré plus de 1106 qui ont rallié les plages de la Sardaigne sur des embarcations de fortune. Francesco Pigliaru a tiré la sonnette d’alarme et a réclamé au gouvernement italien de mettre la pression sur les autorités algériennes afin de stopper le départ des Harragas Algériens vers les côtes de l’île italienne.