Après avoir obtenu de grandes largesses, le Forum des chefs d’Entreprise fait un nouveau pas. Il réclame aujourd’hui le droit de pouvoir disposer des parcs industriels qui seront placés tout au long de l’autoroute Est-Ouest.

« Accorder au secteur privé la possibilité de créer, d’aménager et de gérer, dans le cadre du système de concession, des parcs industriels le long de l’autoroute Est-Ouest est une solution pour laquelle plaide le FCE depuis des années », écrit Ali Haddad, président du FCE sur sa page Facebook.

« Parallèlement à la poursuite du programme étatique d’implantation de nouvelles zones industrielles, le secteur privé peut contribuer à la résorption de la pénurie en foncier industriel par le lancement d’un premier programme pilote portant sur dix (10) parcs industriels, de 3000 ha minimum soit au total 30 000 ha, à aménager et gérer selon un cahier des charges préalablement établi en concertation entre les services gouvernementaux et les représentations patronales », ajoutera le patron des patrons.

Ali Haddad réitère l’appel qui a déjà été lancé du temps où Abdesselam Bouchouareb était ministre de l’Industrie. La proposition n’avait visiblement pas séduit au plus haut sommet de l’Etat. Mais le patronat revient  à la charge à l’occasion de l’aggravation de la situation financière du pays. Le FCE veut ainsi s’imposer comme « alternative par défaut ».

L’influence qu’exerce le FCE sur la décision politique prend de plus en plus de l’ampleur. Une situation que dénoncent des partis politiques et des personnalités nationales.