L’alerte qui a été donnée la semaine passée par Ahmed Ouyahia a semé une véritable panique à travers toute l’Algérie. La semaine dernière, le Premier-Ministre, avait adressé effectivement une note aux autres ministres du gouvernement pour leur annoncer qu’il n’est plus possible de payer les salaires des fonctionnaires algériens. 

Aujourd’hui, Ahmed Ouyahia a changé de discours et essaie de se montrer rassurant en expliquant que le gouvernement a trouvé le moyen de payer les salaires de nos fonctionnaires. Le premier ministre a indiqué que l’augmentation de la masse monétaire à la Banque centrale, au mois de septembre en cours, a permis un changement des prévisions.

Dans ce même sillage, Ouyahia a révélé que jusqu’au 31 août dernier, la masse monétaire à la Banque centrale était de l’ordre de  50 milliards de DA, tandis qu’elle a atteint le 14 septembre en cours, 360 milliards de DA, et ce, grâce aux fonds de la fiscalité recouvrée. Avec cet argent recouvert, les fonctionnaires seront bel et bien payés. En dépit de ces assurances, il semble, malheureusement, que le vent de panique s’est levé définitivement sur l’Algérie.