La forte demande des visas Schengen a explosé en Algérie. Les Algériens raffolent de l’Europe en générale et de la France en particulier. Les chiffres sont hallucinants et témoignent du grand besoin d’évasion qui caractérise les Algériens. 

Sur la période 2012-2016, le nombre de demandes de visas a été multiplié  par deux, de même que le nombre de visas délivrés, a révélé mercredi l’ambassadeur de France, Xavier Driencourt. En 2016, 410 522 visas ont été délivrés, alors  que pour l’année 2017, 417 000 demandes de visas ont été déposées à la date du 31 août.

Le diplomate français a estimé que si cette tendance se poursuit, elle pourrait conduire à un  total de 626 000 demandes de visa à la fin de l’année en cours, un record jamais égalé jusqu’à aujourd’hui. Par ailleurs,  92 000 visas de circulation ont été délivrés en 2016, ce qui représente près de 35% de visas de court  séjour accordés par l’ambassade de France à Alger.

Mais c’est surtout les demandes visas pour études qui ont connu une augmentation vertigineuse. Preuve en est, la délivrance des visas pour études a augmenté de 65%  pour la période 2008-2016, alors que le taux d’acceptation des demandes de  visa étudiant en 2015 et 2016 s’établissait autour des 84%. La moyenne de demandes de visas étudiant reçues  quotidiennement au consulat est de 80 demandes. Un chiffre énorme qui risque d’être porté à la hausse dans les années à venir.