A Tébessa, à l’est du pays, le 11 janvier 2016 les services de sécurité ont procédé à l’arrestation d’un jeune algérien âgé d’à peine 23 ans. Alaâ D., né le 10/04/1994, n’est pas un délinquant ou un dealer. Non, au cours de l’interrogatoire mené par les enquêteurs de la Police Judiciaire de Tébessa, il avouera qu’il est l’administrateur d’un très sombre profil Facebook qui a fait couler beaucoup d’encre en Algérie et en Tunisie. 

Algériepart a obtenu des documents sécuritaires confidentiels qui racontent l’incroyable histoire de ce jeune homme qui animait un profil Facebook faisant l’objet depuis 2015 d’une enquête des services de renseignement en Tunisie et en Algérie.

“مارد الجزائر الأمن و الاستعلام DRS” est en réalité un compte Facebook qui avait défrayé la chronique depuis 2014-2015 en raison des informations exceptionnellement précises qu’il diffusait à propos des attaques et attentats terroristes perpétrés en Tunisie. Les plus importantes attaques commises par des groupes terroristes sur le sol tunisien étaient annoncées préalablement sur ce profil Facebook. Dans ses publications,  مارد الجزائر الأمن و الاستعلام DRS” rapportait, à la surprise générale, des détails très précis sur les attentats que projetaient de commettre des groupuscules terroristes en Tunisie. Et 24 H ou 48 H suivant ces publications, les attaques surviennent réellement dans les lieux et zones révélés par مارد الجزائر الأمن و الاستعلام DRS”.

Avant même chaque attaque d’une grande ampleur, ce profil Facebook communique aux internautes les dates et lieux de ces actes terroristes. En Tunisie, la polémique enfle et ce profil prend une dimension politique. Le très bien informé DRS algérien est-il réellement derrière ce profil Facebook ? Les services algériens détenaient-ils des informations sur les activités terroristes en Tunisie ? Et ce profil attribué au DRS est-il réellement géré par la services de l’ex-Général Toufik ? Ces questions alimenteront petit à petit un vif débat sur les réseaux sociaux en Tunisie comme en Algérie.

 

Comment “مارد الجزائر الأمن و الاستعلام DRS” pouvait-il prévoir avec autant de précision ces attaques meurtrières ? Cette question restera sans réponse et au début de janvier 2016, ce profil Facebook disparaît mystérieusement du réseau social le plus populaire au monde. Que s’est-il donc passé ? En vérité, le 11 janvier 2016, Alaâ D. est officiellement identifié et se retrouve entre les mains des services de sécurité algériens comme le prouvent les documents de la Police Judiciaire de Tébessa en notre possession.

Le 14 janvier 2016, Alaâ D. est officiellement entendu par les enquêteurs de la Police Judiciaire de Tébessa. Au cours de cet interrogatoire, il va reconnaître qu’il est l’administrateur de ce profil Facebook. Les enquêteurs algériens vont même identifier le mot de passe et l’adresse mail utilisée pour gérer ce compte Facebook. Sur les réseaux sociaux, le jeune algérien utilisait le surnom de Aladrid7. Avec son passeport délivré le 10/01/2015, il se rend en Tunisie le 12/01/2015.

Mais comment Alaâ D. obtenait toutes ces informations secrètes sur les groupes terroristes en Tunisie ? Lors de son interrogatoire, il a avoué qu’il recevait via des messageries privées des données très détaillées sur les activités terroristes en Tunisie. Les noms de ces interlocuteurs sont codés et certaines de leurs adresses renvoient vers des résidences aux Emirats ou en Tunisie. Alâa D. racontera plus tard qu’il n’est pas le fondateur de ce compte Facebook. Quelqu’un lui aurait donné les accès pour qu’il se charge de son animation. L’enquête s’est poursuivie durant toute l’année 2016. Mais aucune trace de ce dossier au niveau de la Justice. Quant à Alaâ D., son sort suscite jusqu’à aujourd’hui de nombreuses interrogations. Algériepart reviendra sur cette affaire avec de nouvelles révélations dans ses prochaines publications.