Les spéculations vont bon train à propos du sort de plusieurs amis et proches de l’ex-Premier Ministre, Abdelmadjid Tebboune. Mais le plus étrange demeure le silence intriguant d’Omar Alilat, l’ex-député du RND originaire de Béjaïa et ami personnel à Tebboune. 

Plusieurs sources sécuritaires ont fait part de l’arrestation de ce dernier qui a été, par la suite, relâché après avoir subi un interrogatoire concernant les conditions dans lesquelles il a séjourné en Turquie en compagnie de l’ex-Premier Ministre, Abdelmadjid Tebboune. Un séjour au cours duquel Tebboune et son ami Alilat auraient rencontré et traité avec plusieurs businessmans turcs très influents. Des promesses de contrats auraient été formulées par Tebboune qui avait utilisé son ami Omar Alilat comme intermédiaire pour mener les négociations secrètes avec des hommes d’affaires trucs.

L’ex-député du RND n’a guère réagi publiquement pour s’expliquer et se défendre face à ces graves accusations. Néanmoins, son entourage jure qu’il n’a pas été interpellé par les services de sécurité. “Il fréquente toujours le restaurant le Patio à Alger et n’a jamais été inquiété par des enquêteurs de la Police”, confie à Algériepart une amie très proche d’Omar Alilat. Cependant, d’autres sources très bien informées indiquent que le député a bel et bien été interpellé et relâché. “Il ne veut pas le reconnaître pour ne pas donner une dimension alarmante à cette affaire”, expliquent ces sources à Algériepart.

Nous avons tenté de joindre au téléphone Omar Alilat, en vain. L’ex-député RND a refusé de répondre à nos appels insistants. Comme il a été révélé dans nos précédentes publications, des soupçons de corruption et de trafic d’influence planent sur l’ex-Premier Ministre et son entourage.