Lors d’un fameux coup de gueule poussé en pleine conférence de presse, Christian Gourcuff, l’entraîneur français, a expliqué les raisons pour lesquelles il a quitté l’Algérie. 

Le coach qui dirige en ce moment le Stade Rennais a confié sur un ton très colérique qu’il a décidé de partir de la barre technique de la sélection nationale de football  à cause du “mensonge et de la manipulation”.

“Il y a eu une rumeur faisant état de mon remplacement. Quand je sais comment c’est créé de la part d’un pseudo-agent de connivence avec un journaliste… C’est un cas d’école. Les choses qui font mal, ça impacte votre travail. C’est aussi pour ça que j’ai quitté l’Algérie. Les mensonges, la manipulation”. 

C’est avec ces mots que Gourcuff a résumé son exaspération. Le coach français garde, décidément, un très mauvais souvenir de son expérience algérienne au point où il n’hésite pas à en parler publiquement pour expliquer les tentatives de déstabilisation dont il fait l’objet à Rennes.

J’ai 62 ans, je vais prendre ma retraite. Ce n’est pas un souci. Mais quand ça impacte votre travail, ça devient difficile. Quand le vice et la bêtise sont conjugués ça fait un cocktail détonnant. J’ai un défaut. C’est que la bêtise m’énerve. C’est pour ça que je suis de plus en plus énervé”, a-t-il ainsi affirmé. 

Rappelons enfin que Christian Gourcuff a  pris en main l’équipe nationale de football le 19 juillet 2014 comme nouveau sélectionneur en succédant à Vahid Halilhodžić. En avril 2016, il quitte son poste après plusieurs polémiques et une mésentente terrible avec les responsables de la Fédération Algérienne de Football (FAF). Et depuis son départ, l’Algérie a connu une terrifiante dégringolade.