Suite à notre enquête intitulée : “ils ont été sanctionnés et mutés parce qu’ils ont enquêté sur un importateur influent”, une source autorisée au sein de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a expliqué à Algériepart qu’aucun agent de la police judiciaire de la wilaya d’Alger n’a été muté au cours d’une enquête à propos des opérations douteuses menées par un importateur influent dans le secteur des produits informatiques. D’après la même source, les enquêteurs de la Police judiciaire n’ont pas pour habitude de céder aux pressions et poursuivent toujours leur travail jusqu’au bout en respectant les instructions de leur hiérarchie. Ces enquêtes sont, ensuite, remises à la Justice qui doit, par la suite, statuer et faire son travail. 

S’agissant du dossier révélé par notre rédaction, cette source autorisée nie l’existence d’une enquête menée par les services de la Police Judiciaire dans la wilaya d’Alger et assure qu’aucun dossier n’a été conservé ou enregistré au niveau de ces services. 

Pour rappel, nos sources dans le dossier que nous avons abordé lors de notre enquête nous avaient révélés que cette affaire se trouvait en réalité au niveau de la brigade économique d’Alger et qu’une mutation se serait bien décidée, concernant au moins un responsable de la police judiciaire au port d’Alger, là où l’affaire a été découverte et transmise plus tard à la douane vers un service au niveau de château neuf.