L’affaire de la juge Gharbi Mokhtaria, présidente du pôle pénal spécialisé au niveau de la Cour d’Oran, continue de faire couler beaucoup d’encre. Suspendue de ses fonctions pour cause de corruption comme il a été rapporté précédemment par Algériepart, cette juge alimente un véritable feuilleton de scandales qui tient en haleine les réseaux sociaux en Algérie. 

Et c’est, surtout, le cyberactiviste Amir Dz qui dénonce cette juge depuis maintenant plus de deux mois. Il ne se passe pas un jour sans qu’il ne consacre pas une publication à cette juge accusée de corruption sur sa page Facebook suivie par une communauté dont le nombre dépasse les 700 mille fans. “Comment une simple juge en Algérie peut posséder une villa de 20 milliards de centimes en plein coeur d’un quartier chic à Oran ?”, s’interroge Amir Dz dans un témoignage accordé à Algériepart où il explique les tenants et aboutissants de son travail dénonciation menée à l’encontre de  Gharbi Mokhtaria.

“Elle a protégé pendant longtemps des commerçants syriens véreux qui ont arnaqué de nombreux clients à Oran. En échange de cette protection juridique, cette juge a reçu comme cadeau une cuisine haut de gamme d’une valeur de 500 millions de centimes”, confie notre interlocuteur qui nous montre les photos démontrant les propos qu’il avance. “J’ai toutes les photos de l’intérieur de sa maison et de cette cuisine offerte en guise de bakchich”, révèle-t-il encore. Selon Amir Dz, plusieurs procureurs et hommes de loi l’ont contacté pour prendre connaissance de tous les éléments accablants en sa possession. Suite à ses échanges, une commission d’enquête a été mise en place pour interroger Mokhtaria Gharbi.

“Cette juge est la complice de commerçants syriens qui fabriquent des meubles luxueux avec un faux registre de commerce. Ils sont également épaulés par un capitaine de la gendarmerie qui opère à la brigade de Bir El Djir à Oran”, explique Amir Dz qui affirme détenir toutes les preuves étayant ses accusations. “J’ai encore tout un dossier concernant deux appartements appartenant à cette juge corrompue. Je vais les révéler prochainement et je ne compte pas m’arrêter-là pour démontrer les agissements mafieux de cette magistrate”, assure enfin cet influent “Facebookeur”