Pas moins de 4 millions de moutons ont été sacrifiés en Algérie à l’occasion de l’Aïd El-Adha. C’est un chiffre qui a été confirmé officiellement par le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi. Ce dernier a relativisé le scandale des viandes putréfiées dont ont été victimes de nombreux foyers. 

“Le nombre de cas de viandes putréfiées n’a pas dépassé 500 cas sur les 4 millions de bêtes sacrifiées le jours de l’Aid à l’échelle nationale”, a précisé le ministre relevant que les analyses vétérinaires se poursuivaient dans les wilayas ayant enregistré ces cas.

Bouazghi a fait savoir également que “les causes de ces cas pourraient être dues aux conditions d’abattage et à la grande chaleur qui a caractérisé ces jours dans les quatre coins du pays, ainsi que les conditions de la préservation et de réfrigération”.

Il est à noter enfin que le prix moyen d’un mouton cette année a atteint les 40 mille Da. Les Algériens ont dépensé donc pas moins de 160 milliards de Da pour célébrer l’Aïd El-Adha. Une somme qui équivaut à pas moins de 1 milliard d’euros.