Nous avions révélé il y a quelques jours sur Algeriepart des documents concernant Mr Rachid Nekkaz et qui comportaient de grossières ‘’erreurs’’ sur sa nationalité, sa résidence et son lieu de naissance.

Nous avions également dénoncé les justifications farfelues que ses proches donnaient à chacune de nos révélations. Il s’agissait tantôt d’un règlement de compte contre sa personne et que nous serions manipulés par le pouvoir. D’autres fois nous étions les relais d’un acharnement au service de personnes qui seraient en justice avec Mr Nekkaz.

Il nous est même arrivé de lire ici et là que nous serions de mauvaise foi, ou alors que nous avions nous même falsifié ces documents, ou que nous exploitions les erreurs de l’administration algérienne sur des documents officiels pour discréditer le président du mouvement pour la jeunesse et le changement…

Tels sont les réponses et messages résumant les arguments opposés à nos preuves, et il faut reconnaître qu’ils brillent par leur inconsistance. Si nous devions répondre à chaque point d’un argumentaire médiocre émanant des relais de Mr Nekkaz, nous dirions que dans nos articles nous apportons des faits, nous rapportons des informations et nous n’épargnons aucun personnage si puissant soit-il.

Si notre unique but était l’argent, chaque lecteur aurait certainement pu constater de la pub sur notre média… Voilà un premier gage de notre liberté. Enfin en ce qui concerne la calomnie et le jugement hâtif dont on tente vainement de nous affubler, et même si nous sommes loin d’être parfaits, il serait bon pour nos détracteurs de prendre un peu de recul et de réfléchir.

Que l’administration fasse des erreurs nous le concevons, bien évidemment, l’erreur est humaine. Mais lorsque cette même administration se trompe sur de nombreux documents appartenant à une même personne, il y a de quoi se poser des questions.

Pour ce qui est des documents établis par la cour d’appel de Versailles en France, du certificat de résidence et du permis de conduire émis en Algérie, les supporters de Nekkaz n’apportent aucune explication sinon les insultes et des attaques vaines. Leur principal argumentaire est :’’ voyez ce que font les autres’’…  Déroutant comme approche.

L’autre question à laquelle ne répondent jamais les supporters de Nekkaz est pourquoi ce dernier n’a pas rectifié les ‘erreurs’’ dont font l’objet de tous ces documents ? A partir de combien ‘’d’erreurs’’ sur des documents officiels pourrons nous dédouaner l’administration et pointer du doigt la personne qui les utilise ?

Algeriepart a encore découvert d’autres documents qui comportent les mêmes fausses déclarations et que nous mettons à votre disposition. En effet, la carte d’électeur de Mr Nekkaz émise par Aïn-Merane le 30/03/2004 indique que Mr Nekkaz est résident à Sehailia… Sur une deuxième d’électeur émise le 09/11/2011, il est indiqué cette fois-ci que non seulement Nekkaz Rachid résiderait à Sehailia mais qu’il serait né à Aïn-Merane… Il faut, également savoir que Rachid Nekkaz était déjà inscrit sur la liste d’électeurs au consulat de Vitry depuis le 23/12/1999 sous le N° 101326…

Alors encore une fois ces documents soulèvent des interrogations, pourquoi encore et toujours les mêmes ‘’erreurs’’ sur les documents officiels de Mr Nekkaz ? Pourquoi aucune rectification n’a été apportée à ces deux mêmes documents ? Pourquoi Mr Nekkaz a décidé de s’inscrire sur la liste des lecteurs par deux fois en France et en Algérie alors qu’il ne pouvait être résident que dans un seul pays ? Et dans quel but ? Aurons nous encore une fois les mêmes réponses ?

 

Que nos lecteurs soient informés que nous apporterons d’autres révélations encore plus troublantes sur l’étrange itinéraire de Mr Nekkaz et qu’il vous revient d’établir votre propre opinion sur ce personnage.