Même après son départ, Abdelmadjid Tebboune continue de susciter la controverse. l’héritage de l’ancien Premier-Ministre fait l’objet de plusieurs polémiques. Selon les informations obtenues par Algériepart, au ministère de l’Habitat, une enquête a été lancée pour passer au peigne fin les contrats accordés par Tebboune aux entreprises étrangères pour la réalisation des chantiers des divers logements publics. 

Dés sa prise de fonction,  Abdelwahid Temmar a été instruit par les servies d’Ahmed Ouyahia de diligenter une enquête sur tous les anciens projets de Tebboune notamment l’attribution des chantiers des logements LPP et AADL aux entreprises étrangères. Selon nos sources, le nouveau ministre de l’Habitat devra éplucher tous les contrats passés sous le règne d’Abdelmadjid Tebboune qui a dirigé le ministère de l’Habitat entre septembre 2012 et mai 2017. Un rapport approfondi devra être rédigé par Abdelwahid Temmar pour le remettre, ensuite, à Ahmed Ouyahia lequel présentera ses conclusions en dernier lieu à la Présidence de la République.

Cette enquête planchera sur les marchés juteux accordés à 15 entreprises chinoises dans le secteur de l’Habitat. Les relations entretenues entre Tebboune et 5 grandes entreprises chinoises intéressent particulièrement les enquêteurs. Il s’agit de la CRCC et deux de ses filiales (CRCC 14 et  CCECC), la CSCEC, la CRCEG, Synohydro et Shandong Luqiao.

Abdelwahid Temmar a été instruit également d’étudier les conditions dans lesquelles pas moins de 24 entreprises turques ont décroché des projets en Algérie à l’époque où Tebboune régnait sur le ministère de l’Habitat. Il est également question de contrôler les marchés obtenus  par 16 entreprises algériennes dont 4 ayant un gérant turc, 1 ayant un gérant chinois et 1 ayant un gérant italien.

Cette enquête secrète place Tebboune dans une très mauvaise posture et risque de l’empêcher sérieusement de savourer sa retraite. Algériepart reviendra sur ce dossier dans ses prochaines publications.