Algeriepart avait, il y a quelques semaines, publié une enquête sur Rachid Nekkaz. Nous avions suivi son parcours et mis à nu certaines incohérences qui soulèvent de nombreux soupçons. 

Il faut dire que ses actions surmédiatisées suscitent de nombreuses interrogations. Preuve en est, durant l’été 2013, Rachid NEKKAZ avait fait une annonce qui se résumait en son désir de ne plus être Français. Il avait formulé sa demande au Président Hollande puis avait, selon ses déclarations, remis son passeport aux autorités françaises en octobre 2013. Nous n’avons pas pu, à l’heure actuelle, retrouver le décret de sa déchéance de nationalité dans le journal officiel.

Pourtant, dans une publication largement diffusée dans les médias, Rachid Nekkaz avait alors détaillé les raisons de sa décision de ne plus rester français, il concluait ainsi : ” entre ma patrie et ma mère”, j’ai choisi ma mère car au bout de 41 ans, la France a réussi l’exploit de faire de moi… un Etranger” reprenant Albert Camus.

Il y a un peu plus de deux semaines, un document émanant de la Cour d’appel de Versailles, qu’Algeriepart s’est procuré, stipule clairement que Rachid NEKKAZ est de nationalité française comme vous pouvez le constater ci-joint. Ainsi donc et au vu de ce document, Mr NEKKAZ est toujours français, mais il a continué à convaincre tous ses soutiens et ses supports, prétendant sans honte aucune, ne plus disposer de la nationalité française…

Si cette information s’avère confirmée et juste, Rachid Nekkaz devra fournir des explications concernant son attitude car comment peut-on désormais croire ses discours d’opposant intègre, alors qu’il ment sur sa nationalité ? Les Algériens aimeraient avoir des réponses à cette question…