En Algérie, les services de sécurité viennent d’acquérir une nouvelle technologie pour repérer et détecter les voitures volées.  

Il s’agit d’un nouveau système qui est en cours d’expérimentation par les policiers de Blida. Ce système est composé de lecteurs automatiques des plaques d’immatriculations (LAPI), dont la contribution est avérée dans l’interception des véhicules volés notamment, révèle la cellule d’information et de presse de ce corps sécuritaire.

Cette technologie a été installée à bord de trois véhicules de la police de Blida, dans l’attente de sa généralisation à d’autres véhicules, à l’avenir, est-il signalé de même source. Grace à une caméra infrarouge reliée à un ordinateur et deux écrans placés sur le tableau de bord du véhicule, le LAPI permet la lecture de l’immatriculation de tous les véhicules passant à sa hauteur (de jour, comme de nuit).

Ce système, qui peut lire environ 15.000 plaques/jour, enregistre les plaques de tous les véhicules passant à sa hauteur et procède systématiquement à la consultation de sa base de données permettant de faire ressortir toutes les voitures recherchées à l’échelle nationale, et partant donner l’alerte dès que la plaque d’une voiture volée est détectée.