C’est une mauvaise nouvelle pour les passionnés de la musique. A Béjaïa, la 3e édition du tonitruant Festival Of Colors Algeria a été annulée à la dernière minute pour la simple raison que les autorités locales ont refusé de déployer un dispositif sécuritaire garantissant le bon déroulement du spectacle musical. 

“La décision tombée aujourd’hui, jeudi 10 août 2017 de la part des autorités stipulant qu’aucun dispositif sécuritaire ne serait déployé pour la journée du 12 août (spectacle musical) pour assurer la sécurité d’un rassemblement de plus 3000 personnes et ce qui est loin d’être rassurant. Nous voulons que vous soyez-là mais nous voulons surtout que vous soyez en sécurité. Jeunes hommes, femmes, pères, mères et enfants ont tous droit à un minimum de sécurité que nous ne pouvons assurer seuls”, expliquent les organisateurs de ce festival dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

“Pour des raisons sécuritaires et uniquement sécuritaires nous avons décidé d’ANNULER le spectacle musical du 12 août”, annoncent-ils encore en précisant que le “volet sécuritaire n’est pas de notre ressort, il est exclusivement du ressort de l’Etat”. Il faut savoir que le concert du 12 août prochain était prévu au port de Tala Ilef.

Des DJs devaient animer une grande soirée pour faire danser les jeunes de Béjaïa et ceux, ou celles, qui devaient se déplacer des autres villes du pays. L’année dernière, pas moins de 4000 personnes ont participé à cet événement. Malheureusement, cette année, cette fête n’aura pas lieu privant ainsi ses fans d’une véritable bouffée d’oxygène.

Soulignons enfin que le Festival Of Colors Algeria célèbre une mode devenue mondiale. A l’origine, il s’agit d’une fête originaire de l’Inde. Si en Inde le festival “Holi Festival of Colours” est une célébration antique qui marque le retour du printemps et le triomphe du bien sur le mal et de la vie sur la mort, ailleurs c’est l’occasion de faire la fête en se lançant des poudres colorées.

“Toute personne ayant acheté son ticket sera remboursé. Nous vous tiendrons au courant de la procédure à suivre dans les prochains jours”, expliquent en dernier lieu les organisateurs de ce festival qui a fait pendant deux ans de Béjaïa la ville la plus joyeuse en Algérie.