L’Algérie joue les intermédiaires entre les pays des Golfe. Preuve en est, le Ministre des Affaires Etrangères, Abdelkader Messahel, s’est entretenu à Doha, le 6 août 2017, avec son homologue Qatari, Mohamed Ben Abdulrahman Ben Jassem Al-Thani. 

 

Lors de cette rencontre, les deux ministres se sont félicités de la qualité des relations entre l’Algérie et le Qatar et sont convenus de tout mettre en œuvre en vue de les renforcer et de les diversifier au bénéfice des peuples des deux pays. Cette rencontre a permis aux deux ministres d’examiner l’état de la coopération bilatérale ainsi que les voies et moyens de son renforcement et de son élargissement à tous les domaines, et ce à l’occasion des prochaines échéances inscrites à l’agenda bilatéral.   L’entretien a, également, porté sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. A ce titre, les situations de crise et les conflits que connaît le monde arabe ont été abordées, en particulier dans le Golfe, en Libye, au Yémen et en Syrie.

Il est à noter que cette visite intervient au moment où le Qatar est black-listé par tous ses voisins. L’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et les autres pays de la région ont imposé au Qatar une guerre froide des plus hostiles.

Dans ce contexte, le chef de la diplomatie algérienne, Messahel, n’a pas hésité à exposer à son homologue Qatari un échange de vue sur les voies et moyens à même de redynamiser l’action arabe commune et de la mettre au service du retour de la stabilité et de la sécurité dans le monde arabe, en l’orientant vers les principales préoccupations qui interpellent les Etats arabes, en particulier la multiplication des foyers de tensions et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

En clair, l’Algérie a déployé une feuille de route pour calmer les esprits dans cette région et ramener le calme entre le Qatar et ses ennemis. Messahel a expliqué cette feuille de route lors de sa rencontre avec l’Emir de Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. Cheikh Tamim a remercié le Ministre algérien pour tous les efforts de notre pays.  L’audience a porté notamment sur la situation dans la région et les principaux défis auxquels fait face le monde arabe, ainsi que sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour favoriser les solutions politiques à ces défis et a ces crises.

 

L’Emir de Qatar s’est félicité, enfin, de la qualité de la relation qui lie l’Algérie et le Qatar et a exprimé sa disponibilité à renforcer cette relation dans tous les domaines. Notons en dernier lieu que l’entretien s’est déroulée en présence du Ministre Qatari des Affaires étrangères, Mohamed Ben Abdulrahman Ben Jassem Al-Thani.