A peine sortis de la réunion « tripartite » qui les a réunis avec le Premier ministre, Ali Haddad, patron du FCE et Said Bouteflika se sont retrouvés, au cimetière d’El-Alia pour assister à l’enterrement du moudjahid et ancien Chef du gouvernement, Rédha Malek.

Mis dans la première rangée, les trois « compères » se sont donnés des accolades, ris et répondu volontiers aux jeux des photographes et cameramans qui voulaient immortaliser l’évènement. Selon les images retransmises par les chaines de télévision et les photos obtenues par Algériepart, les trois hommes ne se sont pas empêchés de rire pendant que la cérémonie des obsèques commençait. Debout à quelques mètres d’eux, Abdelmadjid Tebboune est resté, comme à ses habitudes, silencieux et très solennel. Il ne s’est adressé à personne, même si Ali Haddad l’a salué lors de son arrivée.

Ces images de Haddad et Saïd Bouteflika riant sans aucune gêne ont fait le tour de la toile. Elles ont notamment choqué beaucoup d’Algériens surtout ceux et celles qui pensent qu’un enterrement est « une occasion pour le silence en respect au mort » et non « une fête » ! Cette rencontre a-t-elle une signification politique ? Tout porte à croire en tout cas que le richissime Ali Haddad a démontré une nouvelle fois que Saïd Bouteflika est l’un de ses meilleurs amis. Il fournit également la preuve magistrale qu’il n’est pas “fini” politiquement. Au contraire, Ali Haddad fait toujours partie des gens qui comptent en Algérie.