Deux jours après avoir éliminé deux terroristes à Tipaza, les services de sécurité opèrent un véritable coup de filet dans la même wilaya. Les services anti-terroristes de la police ont mis la main, dans la petite commune de Ain-Tagouraït, située à 10 KM à l’Est de la ville de Tipaza, sur trois membres d’un groupe terroriste qui projetaient d’assassiner des officiers de la police et de la gendarmerie.

Selon des sources sécuritaires, les trois hommes ont loué un appartement qui appartient au fils d’un ancien chef de Daïra. La tête de ce groupe s’appelle Mohamed-Yacine Aknouche. Agé de 43 ans, l’homme est un ancien chef terroriste qui a déjà été condamné, en France, à 8 ans de réclusion criminelle pour faits de terrorisme. L’homme a fait son apprentissage en Europe, notamment en Angleterre et en Belgique où il a fréquenté les djihadistes. Rentré en Algérie, Aknouche rejoint les GIA (Groupe islamiques armés), qui opéraient dans la région de Tipaza, Alger et Blida.

Le groupe, affilié politiquement à Daech, s’entraine dans les maquis situés sur les hauteurs de  Aïn-Tagourait. Cela dure depuis des mois. Et selon le journal Ennahar, les trois compères ont projeté d’assassiner le commissaire de police et le chef de brigade de la ville. L’information est tirée des supports informatiques trouvés dans l’appartement où logeaient Mohamed-Yacine Aknouche, son neveu Oussama (14 ans) et A. Mohamed, un repenti de 45 ans issu de la commune de Aïn-Tagouraït.

Il y a deux jours, les éléments de l’ANP ont éliminé deux autres terroristes dans une autre région de la wilaya de Tipaza. Mais rien ne permet de préciser s’il existe un lien entre ce groupe neutralisé à Ain-Tagouraït et les terroristes abattus.