Dans nos prochaines éditions et pendant tout le mois d’août, nous allons vous faire part de nos enquêtes qui nous ont menés à des affaires de dilapidation et de corruption au niveau de nos ports en Algérie.

Nous mettrons à votre disposition des documents exclusifs qui vous montreront l’ampleur du désastre dans la gestion de ces entreprises publiques rongées par la corruption et les actes de mauvaises gestion passibles du pénal.

Ainsi, notre première enquête, aura trait aux agissements des responsables du port d’Oran pour favoriser de manière illégale l’ETRHB de Ali HADDAD causant un immense manque à gagner pour l’entreprise publique.

Nous vous éclairerons sur la manière dont les honnêtes femmes et hommes qui travaillent au sein de ces entités sont vite limogées dès qu’elles s’opposent à cette gabegie et ces décisions qui vont à l’encontre des intérêts de l’entreprise, du trésor public et de l’Etat.

Enfin, nous mettrons l’accent sur les plaintes et dénonciations de ces actes de malveillance restées sans suite par les détenteurs du pouvoir judiciaire.