Mohamed Abdou Bouderbala a été pendant de nombreuses années l’un des cadres algériens les plus influents. Né en 1953 à Mascara (Ouest), il était depuis 2006 le Directeur général des Douanes Algériennes jusqu’à sa nomination en 2015 à la tête d’Air Algérie où il sera démis de ses fonctions en février 2017. Post-gradué en droits et en sciences administratives, il adhère au ministère des Finances en juin 1990, comme directeur de la législation fiscale, au sein de la Direction générale des Impôts.

Bouderbala a dirigé pendant 9 ans, de 2006 jusqu’à 2015, la très stratégique direction générale des douanes algériennes. Et pendant ce temps-là, son fils Bouderbala Mohamed Nadjib, a eu tout le loisir de lancer une entreprise qui gère justement du stockage sous douane et de la manutention. En effet, le 7 février 2007, le fils de l’ex-PDG des douanes a lancé AVICOMAR à Sidi Amar à Annaba. Cette entreprise est spécialisée également dans l’avitaillement, le courtage maritime et la consignation de navires et de cargaisons. Les statuts de cette entreprise ont été modifiés le 4/07/2017. Mais Bouderbala Mohamed Nadjib est resté le gérant d’Avicomar qui développait ainsi des activités placées directement sous la surveillance du papa Mohamed Abdou Bouderbala, à l’époque le premier patron des douanes algériennes.

Il est à noter qu’un entrepôt sous douane peut rapporter facilement plus de 2 milliards de centimes de revenus par mois dans notre pays.  Le prix de la consigne pour un container est fixé à 50 dollars la journée. Ce qui représente une importante manne financière.

Le 11/11/2015, Mohamed Nadjib Bouderbala s’est lancé dans la création d’une deuxième entreprise qui détient encore et toujours des magasins sous douane. Mais cette fois-ci, il s’est installe au niveau du port de  Djen Djen à Jijel, l’un des ports les plus importants en Algérie.

La Sarl Djen Djen Logistique fait de la manutention et propose du stockage sous douane. Le fils de l’ex-patron des douanes dispose de plusieurs associés comme Boudjaber Abdelhamid, originaire d’El-Harrach, ou Bouchane Sihem, originaire de Kouba.  Ce 19 juillet 2017, l’entreprise du fils de l’ex-DG des Douanes a modifié ses statuts. Des parts sociales ont été cédées et des nouveaux associés ont été incorporés. C’est dire enfin que la mise à la retraite de Mohamed Abdou Bouderbala n’a pas empêché son fils de poursuivre son business florissant.