Les investigations d’Algériepart ont permis de récupérer des documents exclusifs démontrant qu’une affaire scabreuse vient de secouer l’entreprise de gestion touristique de Tlemcen (EGTT). Il s’agit d’un scandale qui a cause, selon plusieurs sources concordantes proches de ce dossier, un préjudice de près de 6 milliards de centimes.

Ce sont des marchés non-conformes à la réglementation. Selon des documents et des PV en notre possession, il y a eu un flagrant délit de favoritisme lors de l’attribution des lots 5 et 6 inscrits dans le cadre de la modernisation des hôtels urbains de Tafna à Maghnia et El Forsan à Saïda.

Le lot 5 concerne des travaux de l’étanchéité et l’entreprise  ETB HACHICHI FATHI a été retenue alors qu’une entreprise chinoise concurrente, la Z.C.I.G.C,  a fait l’offre la moins disante. ce dossier approuvé en  date du 18.10.2016 a été octroyé ainsi d’une façon illégale  portant un préjudice de près de 1 milliard de centimes.

ETB BOUAMIRA MUSTAPHA a décroché les travaux concernant le Lot N° 06 portant sur la Menuiserie Bois/Aluminium. Selon les documents en notre possession, le projet a été également accordé à cette entreprise .

Pourtant, au niveau de l’Hôtel La TAFNA, les deux estimations financières étaient de 89 014 851,03  DA  et  l’entreprise chinoise Z.C.I.G.C est sortie aussi la moins disante.

128 314 228,63 DA, telle la facture qui a établie par l’Entreprise BOUAMIRA MUSTAPHA, pour l’Hôtel La Tafna alors que l’entreprise Z.C.I.G.C avait réclamé uniquement 89 014 851,03 DA.

Concernant, les projets de l’hôtel El Forsane, 139 646 140,52  DA, c’est la facture établie également par l’Entreprise BOUAMIRA MUSTAPHA qui a décroché le marché alors que les chinois de la Z.C.I.G.C ont demandé 132 436 730,29  DA. Comme nous pouvons le constater, l’entreprise chinoise a fait les offres les moins disantes.

Dans ce contexte, la réglementation des codes des marchés précise que le lot N° 06 devait être attribué à l’entreprise Z.C.I.G.C- CHINE selon les termes du code des marcés et la procédure en vigueur dans notre pays.

Selon nos informations, l’entreprise classée deuxième, en l’occurrence, BOUAMIRA MUSTAPHA, est titulaire des marchés en question sous le N° 08 et 09/2015 du 6/09/2015 et d’un ODS de commencement des travaux notifié le 07/02/2016 .

Le préjudice porté dépasse les 4, 5 milliards de centimes. Selon nos informations, pas moins de de 8 cadres sont impliqués dans cette affaire dont l’actuel DG de l’EGTT et l’EX DG de l’EGTT , le directeur de l’hôtel Zianide, le Directeur du contrôle et de l’exploitation, l’ex directeur des marchés …..

Pour l’heure, aucune enquête n’a été déclenchée concernant ce dossier. Et pourtant, ces irrégularités risquent de compromettre le processus de modernisation de ces deux hôtels. Il est à noter enfin que le secteur du tourisme dans la région de Tlemcen souffre ces dernières années de plusieurs dysfonctionnements. Preuve en est, Les stations thermales Hamam Boughrara, Hammam Bouhanifia, Hammam Bouhadjar et Hammam Rabbi sont dans un très mauvais état et les dégradations de ces sites font fuir des milliers de visiteurs qui regrettent ce passé où ces hammams faisaient la réputation de toute la région.