Attaquée par les transporteurs privés, la Société des Transports urbains et suburbains d’Alger (ETUSA) fait marche arrière. La compagnie publique, qui assure le transport de voyageurs dans l’Algérois, s’est vue contrainte d’abandonner son plan de déploiement après la pression des entreprises privées assurant la même prestation.

C’est Abdelkader Benmiloud, Directeur général de cette société publique qui a donné cette information. La demande est venue du ministère des Transports, précise Benmiloud dans une déclaration à l’APS. « En application des instructions de la direction des Transports, un changement avait été opéré après cette contestation, en retirant 6 lignes relevant d’ETUSA pour équilibrer l’offre et la demande au sein des secteurs de transports tant publics que privés, indiquant que l’ETUSA visait à promouvoir le Service public et assurer le transport vers les régions souffrant d’un manque flagrant en matière de moyens de transport », a-t-il indiqué.

La semaine dernière, des transporteurs privés ont entamé une grève pour protester contre un nouveau déploiement de l’ETUSA. Une grève qui semble avoir donné des résultats puisque l’Etat a demandé à la société publique de reculer.