Alors que la polémique ne cesse d’enfler et de prendre des proportions politiques, le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a répondu sèchement et froidement à Ali Haddad et aux autres hommes d’affaires qui se plaignent de leur brûtale mise à l’écart.  

Dans un communiqué succinct, Tebboune affirme clairement qu’il compte séparer l’argent du pouvoir politique. “La consécration du principe de la séparation entre le pouvoir politique et le pouvoir de l’argent figure dans le plan d’action du gouvernement qui a été recommandé par le président de la République lors du conseil des ministres et validé par les deux chambres du parlement”, indique le Premier ministère dans son communiqué.

“À ce propos, rien ne pourra entamer la volonté du gouvernement qui restera attaché à exécuter avec force les objectifs tracés dans son plan d’action, en exécution du programme du président de la République, seul source de légitimité”, a ajouté Tebboune qui répond ainsi aux accusations des proches d’Ali Haddad et des autres richissimes businessmans avec lesquels il entretient en ce moment des relations très froides comme nous l’avons expliqué dans nos précédents articles auxquels nous vous invitons à les relire.