Le cri de colère du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, n’est pas resté sans suite. Le Pdg de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Keddour, a décidé de limoger le directeur de la Raffinerie d’Alger, dont les travaux connaissent un retard.

« Suite au mécontentement du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, quant au grand retard pris dans la réalisation de la raffinerie d’Alger, qui est un ouvrage stratégique pour l’Algérie, le P-dg de Sonatrach a décidé de relever de ses fonctions le chef du projet chargé de la rénovation de cette raffinerie », indique l’APS, qui cite « une source » du ministère de l’Energie.

Le contrat de réalisation de la raffinerie de la capitale a été conclu en 2010. Sept ans après, le chantier, fruit d’une collaboration entre Sonatrah et le Français Technip n’est pas encore terminé.