La crise financière qui frappe en ce moment l’Algérie a contraint les autorités à revoir gestion du délicat dossier du logement. Le ministère de l’Habitat vient d’annoncer qu’une nouvelle formule de logement destiné à la location sera bientôt élaborée. 

Selon nos sources, cette formule devra remplacer l’AADL et le LPP qui ne seront pas reconduits dans les années à venir faute de financements. La nouvelle formule devra de se faire selon un partenariat entre “les secteurs public et privé”, explique à ce sujet le ministère de l’Habitat.

“Vu la conjoncture actuelle de notre économie, le plan d’action du gouvernement a chargé le secteur à moyen et long termes de développer de nouveaux mécanismes de financement et de promotion du partenariat public-privé”, a indiqué à ce propos le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Youcef Cherfa. Les conditions d’accès à cette nouvelle formule seront bientôt déterminées.

Il est à signaler que cette nouvelle formule doit intervenir dans un contexte où les chantiers de l’AADL connaissent un sérieux retard en raison du manque criant de financements. “L’obstacle financier a causé le retard du lancement de plusieurs projets durant le premier semestre, mais nous sommes actuellement capables de poursuivre le programme de logements avec aisance vu que nous avons bénéficié d’une allocation budgétaire jusqu’à la fin de l’année d’une valeur de 125 milliards DA”, a rassuré en dernier lieu Youcef Cherfa.