Il est discret et ne se fait guère remarquer. Mais Moussa Benhamadi est depuis quelques années l’homme politique le plus riche… de notre pays. Et pour cause, en parallèle de ses activités politiques au sein du FLN, Moussa Benhamadi est actionnaire et propriétaire de plusieurs importantes entreprises dont le célèbre groupe Condor, le leader du marché algérien des produits électroniques. 

Ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication. Ces derniers jours, Moussa Benhamadi a défrayé la chronique en quittant le département de la communication du FLN. Il était jusque-là l’un des poids lourds du FLN. En 2010, Moussa Benhamadi est devenu ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication.

Auparavant, il fut le président du centre de recherche sur l’information scientifique et technique (CERIST) jusqu’en 2002. Et pendant tout ce temps-là, Moussa Benahmadi a amassé une véritable fortune qui lui a permis d’élargir ses perspectives politiques. En effet, Moussa Benhamadi en compagnie de ses frères Abderrahmane, Omar, Houcine et Fayçal, vont lancer la marque Condor qui va devenir une énorme référence au point de réaliser un chiffre d’affaires qui a dépassé les 900 millions de dollars en 2016.  Au moment où il était ministre de la poste et des TIC, Moussa Benhamadi figurait toujours dans l’actionnariat de Condor. Ce qui avait suscité de nombreux soupçons sur les marchés accordés par le gouvernement de l’époque à ce groupe privé.

Mais Moussa Benhamadi ne se contente pas de participer uniquement à Condor. Il est également associé dans une dizaines d’entreprises depuis la fin des années 90 à l’image la Sarl Agro Trading Algeria qui est spécialisée depuis 2002 dans l’importation des légumes secs, le sucre et le thé.  Moussa Benhamadi est impliqué également dans la gestion du groupe Benhamadi Argilor2 qui fabrique depuis 2007 des produits en argile.

Moussa Benhamadi a accompagné aussi ses frères dans l’aventure de la Sarl GIPATES qui fabrique depuis 2001 des pâtes alimentaires et couscous. C’est dire enfin que Moussa Benhamadi est à la tête d’une immense fortune qui fait de lui, incontestablement, l’homme politique le plus riche d’Algérie. En 2012, il se lance avec ses frères dans la SPA BORDJ STEEL qui fabrique des articles métalliques. Et en 2017, il fructifie encore sa fortune en se lançant toujours avec ses frères dans KHADAMATY, une entreprise qui répare des équipements électroniques et électriques, installe et répare des ascenseurs. En Algérie, argent et politique font bon ménage.