Quelques jours après la publication du décret exécutif portant création d’une inspection chargée de surveiller les dépenses des grands projets publics, Abdelmadjid Tebboune a déjà choisi le nom de celui qui présidera cette institution. Il s’agit de Abdelkrim Bachiri.

Ancien juge à la Cours Suprême, Abdelkrim Bachiri est connu pour être un homme exigeant. Il est particulièrement strict dans l’application des lois. Il sera chargé de piloter une vingtaine d’autres membres de l’organisme créée spécialement par le premier ministre pour limiter la corruption et les passe-droits lors de passation des marchés publics. Sa nomination officielle interviendra dans les jours à venir par le billet d’un décret exécutif.

L’inspection générale auprès du premier ministre, chargée de surveiller les marchés publics, a été crée le mois de juin dernier quelques jours seulement après l’adoption du plan d’action du gouvernement par les deux chambres du parlement. Elle fait partie d’une stratégie visant, selon Abdelmadjid Tebboune, à moraliser l’action publique. Cela signifie entre autres que le gouvernement compte surveiller les chantiers publics et veiller au respect de la réglementation. Y parviendra-t-il ?