En Suisse, une nouvelle mesure sera bientôt imposée aux compagnies aériennes assurant les liaisons depuis l’aéroport d’Alger. Ces compagnies, Air Algérie et Swissair,  devraient communiquer dès l’automne à la Suisse les données de leurs passagers.

C’est du moins ce que nous apprend le très sérieux média suisse swissinfo.ch. Selon cette source, “le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a mis ce projet en consultation. Les compagnies concernées ont jusqu’au 2 août pour signaler quel mode de transmission elles préfèrent, si elles souhaitent qu’une phase d’essais soit réalisée et quelle langue de correspondance (allemand, français ou italien) elles privilégient. Elles sont également priées de désigner un interlocuteur auprès du SEM”.

Cette mesure sera vraisemblablement décrétée en août et devrait prendre effet “dès octobre ou novembre”, souligne la même source selon laquelle le Secrétariat d’Etat aux migrations va transmettre, par la suite, ces informations au “Service de renseignement de la Confédération”. Les informations des passagers algériens seront donc stockées et conservées par les services suisses.

Signalons en dernier lieu que les passagers de plusieurs autres pays sont concernés par cette nouvelle mesure. En effet, les compagnies aériennes assurant les liaisons depuis les aéroports de Belgrade, de Johannesbourg, du Caire, du Cap, de Montréal, de Rio de Janeiro, de Toronto et de Tunis devraient aussi communiquer dès l’automne à la Suisse les données de leurs passagers.