La crise financière paralyse de plus en plus l’Algérie. L’Etat algérien serre radicalement la ceinture et pour lutter contre les déficits budgétaires, il décide de réduire les sorties des devises. Et pour ce faire, il vient d’interdire plusieurs produits à l’importation. 

Ainsi, après divers produits alimentaires visés par une nouvelle mesure d’interdiction de domiciliation bancaire comme nous l’avons expliqué dans notre précédent article, les autorités algériennes viennent d’instruire les banques pour suspendre les importations des meubles, lustres et tapis. C’est une note officielle adressée par l’Association des Banques et Etablissements Financiers (ABEF) à toutes les banques algériennes qui impose cette nouvelle mesure de suspension.

Dans cette nouvelle note, il est indiqué que les opérations d’importation de plusieurs produits classés comme industriels ne seront plus financés en Algérie tant que cette suspension de domiciliation est maintenue en vigueur. Et parmi ces produits que les Algériens ne pourront plus importer, nous retrouvons les meubles, les tapis et les lustres. Et ce n’est pas tout puisque cette liste de produits interdits à l’importation comprend aussi les transformateurs électriques, les briques et la tuile, le marbre fini ou le granit fini.