Très peu d’Algériens le connaissent. Mais Ali Hamel est un milliardaire très influent au sud du pays. Alors que tous les projecteurs médiatiques sont braqués sur les Rebrab, Ali Haddad, Ahmed Mazouz ou Laïd Benamor, Ali Hamel monte ses affaires dans une totale discrétion et en l’espace de quelques années, il s’est imposé comme l’oligarque le plus influent du sud du pays. 

Originaire d’Adrar, Ali Hamel a bâti un véritable empire en engrangeant plusieurs milliards de Da. La dernière bonne affaire d’Ali Hamel s’appelle la Sarl agriculture industrielle Sidi Moussa. Lancée le 18/04/2016, cette entreprise a permis à Ali Hamel de devenir un acteur incontournable en un temps record dans la transformation des produits alimentaires, fabrication et transformation des produits phytosanitaires ainsi que l’élevage et le stockage des céréales.

Mais avant de fonder ce business très florissant au sud du pays, Ali Hamel a gagné en maturité dans plusieurs secteurs. Il compte dans son royaume : la Sarl Sahara Gaz, la Eurl Carrière Hamel basée à Constantine, une chaîne de Fast-Food à Constantine, la Sarl Briqueterie Timadanine à  Adrar, El Hamel Concassage de pierres, etc. Ali Hamel possède également une importante minoterie à Adrar et une autre entreprise de Tourisme et de Voyages.

Avec toutes ces entreprises, Ali Hamel a amassé une véritable fortune qui lui a permis de tisser des liens politiques avec de nombreux hauts responsables. Lors de son passage à  Adrar en tant que secrétaire général de la wilaya entre 1977 et 1979, et plus tard en tant que Wali entre 1983 et 1984, Abdelmadjid Tebboune, l’actuel Premier Ministre, s’est lié d’amitié avec Ali Hamel. Une amitié qui a valu à l’homme d’affaires l’ouverture de toutes les portes du pouvoir. Preuve en est, Ali Hamel s’est imposé comme l’un des députés les plus respectés au sein du FLN. En 2013, il a grimpé les échelons jusqu’à devenir le vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN). Réélu avec une facilité déconcertante lors des récentes élections législatives, Ali Hamel poursuit son aventure politique sans faire du bruit. C’est dire enfin que l’homme le plus riche du sud du pays ne cesse de renforcer sa puissance.