Du matériel audiovisuel qui vaut des milliards de centimes jeté dans des cartons et recouvert de poussière. C’est le gâchis qui prévaut depuis des années à la direction régionale d’Ouargla de l’ENTV. 

Incroyable, et étonnant que ce matériel ne soit pas encore vendu ou utilisé alors qu’une importante enveloppe budgétaire avait été débloquée pour l’acquérir. Des micros, des caméras, des tables de mixage, des câbles et d’autres équipements gisent dans un hangar poussiéreux et fantomatique.

Exposés à la chaleur torride de cette ville du désert, ce matériel précieux est totalement abandonné alors que de nombreuses télévisions privées ont manifesté leurs intérêts pour le reprendre et le racheter. Mais à l’ENTV, l’inconscience des responsables n’a aucune limite et aucun manager ne cherche à rentabiliser ces équipements chèrement acquis pour couvrir les événements majeurs de la région d’Ouargla. Les habitants de la région constatent, d’ailleurs, l’absence permanente des journalistes de l’ENTV lorsqu’ils s’adressent aux médias pour exposer leurs problèmes et leurs préoccupations.

Soulignons enfin que 21% du budget de l’ENTV provient des redevances payées par les Algériens avec leur propre argent puisqu’elles sont prélevées sur factures d’électricité des ménages. Les subventions de l’Etat représentent, quant à elles, 73 % des ressources financières de l’ENTV. Voila donc où part tout cet argent :