Algériepart a appris suite à ses investigations qu’une filiale de GIPLAIT, la laiterie fromagerie de Boudouaou, a passé en octobre 2016 une commande de 370 tonnes de Cheddar à la société Inmat.

L’entreprise Inmat dont le capital est de 400 Millions de DA est la propriété de Said BAIRI, le frère de Mohamed BAIRI, vice-président du FCE, bras droit d’Ali Haddad et patron des concessions IVAL.

Il faut savoir que les cours internationaux de ce produit  avoisinaient les 3650 Euros la tonne à cette époque comme il est expliqué sur ce lien: http://www.globaldairytrade.info/en/product-results/cheddar/

Or, selon certaines sources internes, la société Inmat aurait facturé les produits commandés à 6 300 dollars la tonne. Ce qui totaliserait, tout de même, une marge de près d’un million de dollars !

Nos sources nous ont également révélés que durant le dernier trimestre de l’année 2015 un contrat a été conclu avec GIPLAIT pour 500 tonnes de Cheddar avec la société française Fenvia et ce pour un montant de près de 1,6 million de dollars, mais la transaction avait purement et simplement été annulée et confiée à l’entreprise… Inmat à peine quelques semaines après pour un montant de 2,4 millions de dollars ! Soit là encore une plus-value de l’ordre de 800 Mille dollars.

Qui empêche l’entreprise publique GIPLAIT de s’approvisionner directement sur les marchés internationaux ? Et pouvoir, ainsi, répercuter le prix d’achat sur ses prix de ventes rendant ce produit encore plus accessible sur le marché algérien ?

Qui a privilégié et imposé la société Inmat pour devenir le fournisseur attitré de GIPLAIT ? Serait-ce l’influence du frère, Mohamed Baïri, qui s’est rapproché du groupe Mazouz lequel est connu pour sa proximité avec Farès Sellal, le fils de l’ex-Premier ministre ?

Face à ces questions légitimes, la justice devrait s’auto-saisir pour apporter des éclaircissements quant à la gestion d’une entité publique aussi stratégique que le groupe Giplait.