C’est une première dans les annales de l’histoire de l’armée algérienne. Ce mardi 4 juillet, une femme algérienne a été promue pour la première fois au grade de Général-Major.  Il s’agit de Boudouani Fatma qui avait été promue au rang de Général en 2012.

Elle a été promue aujourd’hui par le chef de l’Etat-Major, Ahmed Gaïd Salah, lors d’une cérémonie organisée au siège du ministère de la Défense nationale, au cours de laquelle il a été procédé à la remise de grades et de médailles à des officiers supérieurs et des cadres du ministère de la Défense nationale.

“J’ai l’honneur de présider officiellement aujourd’hui, au siège du ministère de la Défense nationale, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, la cérémonie de remise de grades et de médailles. Une aimable occasion devenue une tradition ancrée au sein de notre institution militaire, à travers laquelle, nous avons veillé à ce que les cadres et personnels de l’Armée Nationale Populaire reçoivent ce qu’ils méritent en promotions  dans les grades et en distinctions par des médailles, par  reconnaissance de leurs travaux amplement accomplis et de leurs efforts et persévérance au service de leur Armée et de leur Patrie”, a déclaré à cette occasion le vice-ministre de la Défense nationale.

Il est à souligner que les femmes algériennes continuent de grimper les échelons de manière spectaculaire au sein de l’armée nationale et populaire. En 2009, Fatima Zohra Ardjoune, directrice générale de l’hôpital militaire de Ain Naâdja, a été promue générale au sein de l’Armée Nationale Populaire algérienne (ANP). Elle sera ainsi la première femme en Algérie et dans le monde arabe à atteindre ce rang. Trois ans plus tard, Fatima Boudouani devient la deuxième femme à être promue au rang de général dans l’ANP, et elle sera suivie par trois autres femmes en 2015.