La thèse du terrorisme résiduel ne tient pas. Malgré la diminution sensible des attaques terroristes, le nombre de terroristes reste toujours important. Preuve en est que selon le bilan du ministère de la Défense nationale, 63 terroristes ont été éliminés durant les 6 premiers mois de l’année en cours.

Selon ce bilan du ministère de la Défense nationale, 22 autres terroristes ont été arrêtés, alors que dix (10) autres se sont rendus durant la même période. Les opérations de l’ANP ont permis également la découverte de cinq (05) cadavres de terroristes, l’arrestation de cent (100) éléments de soutien aux groupes terroristes, 4 trafiquants d’armes ainsi que la découverte et la destruction de 241 abris pour terroristes et armes, durant le même période.

Une importante quantité d’armes et de munitions a été aussi saisie, dont 167 Kalachnikov, 2 canons type SPG9, trois (03)  lance-roquettes type RPG2, trois (03) RPG7, quatre (04) fusils lourds, douze (12) fusils mitrailleurs de type FMPK, 46 fusils de chasse et trois fusils de fabrication artisanale, 26 fusils Simonov, 15 fusils à pompes, 15 pistolets automatiques, 94 obus et 23.542 balles de différents calibres. Des ateliers de fabrication d’explosifs ont également été détruits.

Les opérations les plus importantes ont été enregistrées à Constantine, Bouira et Tizi-Ouzou où des opérations anti-terroristes ont permis d’éliminer plusieurs individus.

Ce bilan ne donne par contre aucune donnée chiffrée sur les pertes enregistrées par les services de sécurité. Plusieurs militaires, gendarmes et policiers ont pourtant été tués dans plusieurs attentats.