L’ambassade de France en Algérie a confirmé officiellement ce lundi la résiliation du contrat la liant avec l’organisme privé TLScontact qui fait l’objet depuis plusieurs mois de nombreuses critiques en raison de la gravité particulière des manquements constatés dans le traitement des rendez-vous pour déposer des demandes de visas comme nous l’avons révélé dans nos précédentes enquêtes. 

 “Les autorités françaises ont décidé d’avancer la fin du contrat de prestations de service qui lient les trois consulats généraux de France en Algérie avec le prestataire TLS contact pour le recueil des dossiers de demandes de visas. Cette décision est intervenue le 28 juin 2017. Le contrat prévoit des clauses quant à la résiliation, et cet opérateur demeure compétent jusqu’au 31 janvier 2018″, explique le service presse de l’ambassade de France dans un communiqué parvenu à Algériepart.

 

“Un nouvel appel d’offres sera lancé par les autorités compétentes”, souligne la même source selon laquelle “l’objectif est de mieux prendre en compte les nouveaux paramètres de la demande algérienne de visas et d’améliorer encore les conditions d’accueil des demandeurs de visas en Algérie, en assurant notamment un contrôle plus efficace des calendriers de rendez-vous et une maîtrise des délais d’attente”.

 

“Des mesures seront prises pour organiser la transition pour les demandes de rendez-vous au-delà du 31 janvier 2018 et garantir le service de qualité attendu des demandeurs algériens de visas pour la France”, conclut en dernier lieu l’ambassade de France qui a tenu à rassurer les Algériens en faisant savoir que “des informations complémentaires sur les modalités envisagées seront communiquées dans les meilleurs délais”.