Pour la célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance, l’ANP se prépare à faire une démonstration de force. L’armée algérienne, restée sobre depuis des années, va revenir  au temps des défilés militaires. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère de la Défense nationale qui fait notamment référence à des exhibitions de parachutistes sur les hauteurs d’Alger.

Ainsi, l’ANP tient, depuis samedi, des festivités au niveau de l’Office Riyadh El Feth, à Alger. Des activités qui « visent à valoriser les différentes phases de notre histoire nationale et verront l’organisation d’une parade animée par des Moudjahidine en compagnie des Cadets de la Nation, en plus d’une large gamme d’activités variées, à l’instar d’une exhibition en sports de combat et du saut au  parachute ». « Une série de rencontres et de conférences, est également prévue, en plus de la diffusion de films révolutionnaires, documentaires et de chants patriotiques célébrant cette grande occasion, tandis que les visiteurs pourront s’enquérir du développement atteint par les différentes branches de l’industrie militaire et leur apport à l’économie nationale », ajoute-ton.

Les défilés militaires, en vogue dans les années 1970 et 1980, étaient abandonnés avec l’avènement du terrorisme durant les années 1990. Un abandon justifié par les exigences sécuritaires mais également la volonté de l’Algérie de ne pas « heurter » la sensibilité des pays voisins, notamment le Maroc. Pour connaître le programme exact des festivités prévues par l’armée nationale et populaire à l’occasion du 5 juillet, cliquez sur ce lien.