Depuis plusieurs jours, Nacim Ould Kaddour, le fils du PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, est au coeur d’une véritable polémique au sujet d’un appartement qui vaut pas moins de 3 millions d’euros et situé dans le quartier chic parisien de Neuilly-Sur-Seine. Algériepart s’est procuré le document prouvant l’existence de bien immobilier et a mené des investigations au sujet de la provenance des fonds qui ont servi à son acquisition.

Comme nous le démontre ce KBIS, un document officiel attestant l’existence juridique d’une entreprise commerciale ou d’une société en France, ce bien immobilier, composé de deux lots appartient, à Nacim Ould Kaddour et il est géré par la Société Civile immobilière LEMA. Cet extrait du registre du commerce et des sociétés nous indique clairement que cette société appartient à Nacim Ould Kaddour et son frère, Mohamed, ainsi que sa femme Yalal Amal et sa maman Ouabdesselam Anissa. Toutes ces personnes détiennent la nationalité française car la grand-mère de Nacim Ould Kaddour est une ressortissante française appelée Yvonne Marcel Rambeau. Elle était l’épouse du grand-père de Nacim Ould Kaddour, Abdelaziz Ouabdesselam, a-t-on appris suite à nos investigations.

Mais avec quel argent Nacim Ould Kaddour  a acquis cet appartement luxueux qui vaut 3 millions d’euros. Selon nos investigations, le fils du PDG de Sonatrach est un homme d’affaires qui travaille à l’étranger depuis 15 ans. Il a dépensé, au départ, 1,5 million d’euros pour l’acquisition de cet appartement et la deuxième tranche lui a été débloquée grâce à un crédit bancaire accordé par la banque libanaise la FIRST National Bank.

Un crédit bancaire accordé uniquement au nom de Nacim Ould Kaddour et le nom d’Abdelmoumen Ould Kaddour n’est pas cité dans ce dossier de crédit bancaire, a-t-on constaté suite à nos recherches.

Rappelons enfin que de nombreuses voix se sont élevées pour demander des comptes à la famille du PDG de Sonatrach au sujet de ce bien immobilier parisien. Une manifestation publique a été même organisée à Neuilly-Sur-Seine au pied de l’immeuble de Nacim Ould Kaddour.