Oui, petit à petit, Paris se transforme en un village algérien. Et pour cause, de nombreuses personnalités algériennes multiplient les acquisitions immobilières dans les quartiers les plus chics de la capitale française. Enquête. 

Oui, à Paris, il n’y a pas que les dirigeants politiques qui investissent dans l’immobilier. Après Abdesslam Bouchouareb, Amar Saâdani, Rym Sellal ou Chérif Rahmani, c’est autour des hommes d’affaires de chez-nous de placer une partie de leurs fortunes dans les appartements de Paris.

Mourad Oulmi, le propriétaire de Sovac, représentant exclusif des marques du groupe allemand Volkswagen, possède lui et sa femme plusieurs appartements notamment à Neuilly-Sur-Seine, le quartier le plus chic de la capitale française. Les Oulmi possèdent effectivement les SCI (sociétés civiles immobilières) SNI et BNJ. Il faut savoir qu’une SCI permet en France aux membres d’une même famille d’être propriétaires, dans des proportions différentes ou pas, et de gérer ensemble, un ou plusieurs biens immobiliers, et ce, dans un but non commercial.

Les biens immobiliers du richissime Oulmi à Paris by Anonymous uKab5aIwr on Scribd

Les Oulmi possèdent également une agence immobilière dénommée EXPIMO qui a réalisé un chiffre d’affaires en 2014 de 325 mille euros. Les bénéfices ont atteint 44 mille euros. Des revenus considérables qui échappent entièrement au fisc algérien.

Les Oulmi ne sont pas les seuls riches algériens qui possèdent d’importants biens immobiliers à Paris. Djilali Mehri, considéré comme la troisième fortune en Algérie, a investi depuis des années dans la “pierre” en France.

La deuxième société immobilière de Mourad Oulmi by Anonymous uKab5aIwr on Scribd

Djilali Mehri et ses enfants possèdent depuis 11 ans la SCI Domaine de Prebois implantée à Orgues, dans le département de la Corrèze, où l’homme d’affaires algérien possède un somptueux château et d’autres biens immobiliers.

Djilali Mehri possède aussi la SCI MEDJI, située en plein cœur de la rue Leroux dans le 16 arrondissement de Paris.

Et depuis le 20 décembre 2011, les enfants du richissimes Issad Rebrab, Lynda et Malik, détiennent la SCI 7R Lincoln qui gère des biens immobiliers dans le 8 arrondissement de Paris.

La société immobilière de Rebrab by Anonymous uKab5aIwr on Scribd

Les biens et appartements des riches Algériens à Paris représentent une manne financière si importante qu’il arrive quelques fois à la justice française de sévir en saisissant certains de ces appartements lorsque des personnalités algériennes se retrouvent impliquées dans des scandales de malversation à l’image d’Omar Habbour qui fut l’un des principaux acteurs du scandale de Sonatrach/Saipem et dont nous retrouvons le nom dans les dossiers des Panama Papers puisqu’il avait été l’un des intermédiaires qui avait accompagné Rym Sellal, la fille de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal,  pour l’ouverture d’un compte bancaire offshore au Panama. En décembre 2014, un juge anti-corruption français Renaud Van Ruymbeke, magistrat du pôle financier de Paris, a procédé à la saisie des deux SCI qui appartenaient à cet homme d’affaires controversé. Ce dernier possédaient des appartements dans le prestigieux 8 arrondissement de Paris comme l’indique clairement ce document de la justice française :

 

Saisie des appartements d’un homme d’affaires algérien by Anonymous uKab5aIwr on Scribd