Amar Saâdani, l’ancien patron du FLN et président du parlement algérien entre 2004 et 2007  est une figure emblématique du régime algérien. Et ce poids lourd de la politique algérienne est à la tête d’une fortune inestimable grâce aux entreprises que possèdent sa femme, son fils et sa fille. Enquête. 

En effet, les investigations d’Algeriepart ont permis d’identifier plusieurs entreprises gérées et appartenant à Adel Saâdani, Kenza Saâdani et l’épouse de l’ex-secrétaire général du FLN, Naima Miassi.

Le business le plus important de la famille d’Amar Saâdani est sans doute les deux carrières que possèdent Adel Saâdani et sa mère. La première carrière est située dans la wilaya de Tipaza et elle est gérée par la SARL Carrière Boukhlifa. Son numéro d’identifiant fiscal est  le 000606018523908000000. Avec cette entreprise lancée le 29/05/2006, Adel Saâdani, âgé d’à peine 29 ans, et sa mère, exploite une carrière de pierre de taille pour la construction et l’industrie.

Adel Saâdani et sa soeur Kenza, âgée de 33 ans, ainsi que leur mère possédaient également une autre carrière gérée par une entreprise appelée la SARL “Les Carrières Modernes Mariano”. Cependant, cette entreprise immatriculée le 29/09/2002,  s’est arrêtée le 26/09/2016 Date à laquelle Amar Saâdani a commencé à se retirer du pouvoir au sein du FLN.

L’autre business juteux de de la famille Saâdani est la briqueterie. En effet, l’épouse d’Amar Saâdani est associée dans la Sarl Briqueterie du Nord El Khemis. Le siège social de cette entreprise est situé à Hydra dans la banlieue d’Alger.

L’épouse de l’ex-patron du FLN et président de l’APN s’est associée dans ce business avec plusieurs membres de la famille Lamoudi dont Lamoudi Mustapha, Nadir, Azzedine et Abdellah.

Naima M, à savoir madame Saâdani, est associée également dans la Sarl Hana Cosmétique qui a été lancée le 09/09/2000. Située à Staouéli (Alger), elle commercialise toutes les huiles d’origine végétale.

De leur côté, les deux enfants d’Amar Saâdani ont lancé d’autres affaires pour fructifier la fortune familiale. Kenza Saâdani s’est associée avec deux investisseurs libanais, Chihab Hassen et Chihab Zoheir pour développer depuis le 17/01/2013 l’entreprise Chanay, située à El-Achour, qui développe la vente au détail de tous matériels et produits liés au domaine de la téléphonie mobile. Cette même entreprise fait aussi dans le commerce des ordinateurs et matériel informatique ainsi que le commerce de l’électroménager.

Enfin, Adel Saâdani s’est spécialisé depuis le 11/01/2016 dans l’importation des équipements, matériels et produits liés au domaine du Bâtiment et travaux publics grâce à Kayzer Location, située à Draria à Alger.