Un mois après la constitution du nouveau gouvernement, le ministère du Tourisme n’a toujours pas de titulaire. Limogé deux jours après sa nomination, Messaoud Benaggoune n’est toujours pas remplacé.

Et Pourtant, nous entrons de plein pied dans la saison estivale. Interrogé lors de la présentation du plan d’action du gouvernement, le premier ministre, Abdelmadjid Tebboune avait indiqué que la nomination d’un nouveau ministre du Tourisme va intervenir «prochainement ».

Le ministère du Tourisme n’est, cependant, pas la seule institution qui se retrouve sans premier responsable. Au moins 4 wilayas se trouvent sans walis depuis plus d’un mois. Il s’agit de Tlemcen, Oran, Blida et Annaba dont les premiers responsables sont promus comme ministres.

En attendant la désignation d’un nouveau wali, ce sont les secrétaires généraux qui gèrent ces collectivités. Pis, pour la wilaya d’Oran, la situation est doublement problématique : en plus de l’absence d’un wali, ce département n’a pas de secrétaire général depuis plusieurs mois. Il est vrai que les affaires courantes sont souvent gérées par les directeurs de wilaya, mais l’absence d’un secrétaire général complique encore davantage la situation de la wilaya d’Oran.

Plus que les wilayas, des ambassades d’Algérie à l’étranger se retrouvent sans ambassadeurs. C’est ainsi qu’à Paris, c’est le chargé d’affaires qui gère la représentation diplomatique depuis le limogeage de Amar Boudjema la fin de l’année 2016. Aucun remplaçant n’est encore désigné. Des noms de Abdelmalek Sellal ou de Remtane Lamamra sont cités comme de possible futurs ambassadeurs d’Algérie en France. Mais le poste reste toujours vacant. Comme l’est l’ambassade de Rabat au Maroc, qui est toujours gérée par le chargé d’affaires.

En plus de certaines entreprises et autres institutions, le Conseil national économique et social (CNES) se trouve sans président depuis la mort, en février dernier, de Mohamed-Seghir Babès. Là encore, c’est le secrétaire général qui gère les affaires courantes, comme le fait son homologue du HCA (Haut commissariat à l’Amazighité) depuis 2004 !

Saïd Sadia