A l’occasion de l’une de ses rares apparitions en public depuis sa nomination le 20 mars dernier, le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kadour a prévenu ses employés en leur expliquant que la situation est aujourd’hui « très complexe et je ne sais même pas ce que demain sera car il est possible que la situation soit encore plus compliquée dans les jours et semaines à venir à cause de la chute des prix du pétrole », a-t-il dit. 

Lors d’une visite de terrain dans les installations pétrolières du sud du pays, le PDG de Sonatrach a expliqué devant ses cadres que le prix du baril continue de chuter. « Nous étions à l’aise lorsque le baril était à 110 dollars. Aujourd’hui, il tourne entre 45 et 47 dollars. Ce qui signifie que nous travailler mieux et optimiser nos efforts pour pouvoir gagner plus », explique-t-il sur un ton empreint d’inquiétude.

« Tout le pays nous attend », a prévenu Ould Kaddour qui demande à ses employés d’apprendre « à travailler dans la transparence ».  « Il faut qu’on dise la vérité aux Algériens qu’elle soit bonne ou mauvaise », conclut enfin le PDG de Sonatrach qui adresse un message clair aux dirigeants algériens : il ne faut plus compter uniquement sur le pétrole pour nourrir l’Algérie.