A Alger, la diplomatie américaine est particulièrement active pour séduire les jeunes algériens. Chaque année, de nouveaux programmes de bourses sont élaborés au profit des talents algériens qui se déplacent aux Etats-Unis pour effectuer des séjours de formation de plusieurs semaines jusqu’à plusieurs mois. Les cursus sont variés et ces bourses permettent aux jeunes Algériens de découvrir les forces de ce qui est encore la première puissance mondiale.

L’Algérie n’est plus ce pays isolé et inintéressant aux yeux des Etats-Unis. Pour la diplomatie américaine, il n’est pas question de laisser la France ou la Chine dominer outrageusement les esprits algériens. Pour contrer ces deux rivaux, le programme Fulbright permet ainsi aux étudiants algériens de poursuivre des études supérieures aux États-Unis. Les participants auront également à vivre une expérience unique de la vie sur place et partageront la culture et les traditions algériennes avec des Américains. Les participants sont sélectionnés par ordre de mérite sur la base d’un concours ouvert à tous, dans lequel le potentiel de leadership, l’excellence académique et la capacité de s’adapter à la vie aux États-Unis sont pris en considération. Les candidats intéressés sont invités à transmettre leurs candidatures avant le 31 mai. Ces dernières années, une centaine d’étudiants algériens ont bénéficié des bourses de ce programme.

L’autre programme d’échange s’appelle Student Leader. Dirigé en partenariat avec plusieurs universités américaines dont l’Université de Georgetown (Washington DC), l’Université du Delaware (Delaware), l’Université Bénédictine (Illinois), l’Université d’’État de Portland (Oregon), l’Université d’État du Montana (Montana) et l’Université d’État de Californie – Chico (Californie), il permet à une dizaine d’étudiants algériens de se former chaque année dans les modules stratégiques du leadership. La bourse de recherche « The Hubert H. Humphrey Fellowship » constitue également un programme important à destination des jeunes professionnels en milieu de carrière souhaitant améliorer leur développement professionnel, grâce à des cursus spécialisés non-diplômants de dix mois dans dans plusieurs universités américaines prestigieuses.

Des entreprises américaines installées en Algérie proposent aussi des bourses aux jeunes algériens désireux de découvrir l’Amérique. Chaque année, Coca Cola sélectionne une dizaine de jeunes algériens pour participer à des cursus dispensés par la Kelley School of Business de l’Université de l’Indiana.

Mais les diplomates américains ne se sont pas arrêtés-là et tentent d’implanter des universités américaines en Algérie. En avril dernier, une vingtaine d’établissements ont ainsi participé au salon EducationUSA organisé par l’ambassade des Etats-Unis à Alger. Etaient présentes les universités Arkansas Tech University, DePaul University, Georgetown University in Qatar, Kansas State University, Kent State University, New York University a Abu Dhabi, Northern Illinois University, Savanah College of Art and Design (SCAD), Siena College, Shoreline Community College, St. Cloud State University, State University of New York (SUNY) Plattsburgh, Suffolk University, Temple University, University of Colorado Boulder, University of Wisconsin – Stevens Point, University of Wisconsin-Madison, Valencia College et Virginia Tech ont participé à ce salon.

Depuis 1986, l’ambassade des Etats-Unis a sponsorisé la participation de près de 3.500 Algériens dans des programmes liés au développement professionnel, au leadership, à l’éducation, à l’entrepreneuriat, à la science, aux arts et beaucoup d’autres encore. Un nombre d’étudiants en constante hausse et qui devrait encore augmenter significativement dans les mois et les années à venir.

 

Source : Maghreb-Intelligence