Fin de calvaire pour une cinquantaine de ressortissants algériens bloqués en Libye depuis plusieurs mois en Libye. Un communiqué du ministère des Affaires Etrangères indique que ces « migrants » d’un genre particulier ont été rapatriés, mercredi.

L’opération « a pu être menée à bien en ce mois sacré de Ramadhan, grâce à la coopération et à l’assistance des autorités libyennes qui ont travaillé en étroite collaboration avec les services centraux du ministère des Affaires étrangères, tout comme avec nos services consulaires en Tunisie, notamment notre consulat à Gafsa », a précisé le chargé de communication du ministère des Affaires Etrangères Benali Cherif dans une déclaration à l’APS.

« Ces ressortissants algériens, dépourvus de documents et de ressources, ont pu être regroupés à Tripoli avant leur prise en charge consulaire pour être rapatriés par voie aérienne de Tripoli à Alger, via Tunis », a-t-il expliqué. « Un premier groupe de vingt-trois (23) personnes a été rapatrié le 7 juin, le deuxième, composé de trente et une (31) personnes, est arrivé à Alger aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Ces Algériens ont été empêchés par les autorités libyennes de quitter le pays. Une situation qui les a poussés à rester sur place durant plusieurs mois.

Saïd Sadia