Au troisième jour des examens du baccalauréat, les réseaux sociaux semblent être coupés. Plusieurs utilisateurs de Facebook se sont plaints, ne partie de la journée de mardi, de ne pouvoir accéder à leur site favori. Des rumeurs folles sont alors alimentées surtout que cela survienne au moment du déroulement des examens du baccalauréat. Ce qui a poussé certains internautes à faire le lien et à croire que ce sont les autorités qui ont coupé les réseaux sociaux.

La thèse d’un blocage par les autorités risque, pourtant, de ne pas être crédible. D’abord parce que la coupure ne concerne pas tous les internautes. Certains utilisateurs de Facebook ont, en effet, confirmé qu’ils ont continué à avoir accès aux réseaux sociaux. D’autres persistent à confirmer que Facebook n’est pas accessible.

L’autre preuve qui peut démentr la thèse selon laquelle ce sont les autorités qui ont coupé les réseaux sociaux est la déclaration de la ministre de l’Education. Nouria Benghabrit a en effet affirmé, bien avant le début des examens de fin d’années, que contrairement à l’année passée, les réseaux sociaux ne vont pas être fermés cette année. Une promesse tenue puisque durant les deux premiers jours du BAC, les autorités n’ont pas touché à Facebook, twitter et les autres sites communautaires.

Selon certaines sources, il ne s’agit en fait qu’une petite panne de réseau qui importuné beaucoup d’Algériens dont les réseaux sociaux sont devenus une attraction beaucoup plus intéressante durant ce mois de Ramadhan. Malheureusement, la ministre de la Poste et des Technologies, Houda-Imane Feraoun, observe un silence intriguant dans ce dossier et ne fournit aucun élément de réponse aux Algériens alors que cette question relève avant-tout de ses prérogatives.

Saïd Sadia