Le sort du PDG de Naftla, Hocine Rizou, continue de susciter une vive polémique. Écarté de son poste, et remplacé momentanément par un intérimaire, son limogeage n’a pas été officiellement décidé. L’avenir de ce PDG visé par “un scandale sexuel” suscite encore et toujours le suspense. 

Et pour venir à sa rescousse, plusieurs cadres de NAFTAL et des collectifs de travailleurs ont rendu public des communiqués de soutien ou adressé des lettres à la Présidence de la République pour appeler à la réhabilitation de Hocine Rizou.

 

 

Dans une lettre remise aux services de la Présidence de la République, d’autres cadres de la direction générale de Naftal dénoncent un “sinistre scénario” et “complot ourdi et fomenté contre une personne intègre, contre la personne de Mr. Rizou”.

“En effet, les événements ont commencé par d’abord, de malhonnêtes lettres anonymes. Ensuite une vidéo honteusement truquée et enfin une manifestation volontairement guidée”, croient savoir ces cadres.

“Ne pas voir les signes évidents d’une manipulation ignoblement orchestrée, c’est soit être myope et dupe soit vouloir travestir la vérité. Hasard alors? Oh que non ! Trois fois non.
Les philosophes nous ont appris qu’aucun acte n’est innocent dans ce bas monde”, s’indignent enfin ces cadres qui réclament à Abdelaziz Bouteflika d’intervenir dans ce dossier délicat.