Abdesslam Bouchouareb ne fait, certes, pas partie du nouveau gouvernement, mais il n’a pas été exclu, pour autant, des cercles influents du pouvoir. L’ancien ministre de l’Industrie et des Mines sera bientôt de retour sur la scène politique. L’homme prépare en ce moment un projet qui fera couler beaucoup d’encre.

Bouchouareb a lancé discrètement les premières manoeuvres pour fonder un nouveau parti politique qui devra s’appeler “La dignité et la concorde”, a-t-on appris de plusieurs sources proches de son entourage. Ce futur parti politique regroupera de nombreuses personnalités qui ne se reconnaissent plus dans les formations politiques existantes comme le RND ou le FLN.

Le nouvelle formation de Bouchouareb bénéficiera, selon nos informations, du soutien financier de plusieurs membres influents du FCE. Plusieurs hommes d’affaires ont d’ores et déjà été approchés. Des militants de plusieurs partis comme le FLN, le RND et le MPA préparent dés maintenant leur adhésion. D’autre part, nos sources ont certifié que Said Bouteflika est parmi les promoteurs de ce nouveau projet politique. Le frère et conseiller du Président trouvera dans ce nouveau parti un “tremplin pour ses ambitions politiques”, assurent nos sources selon lesquelles Saïd Bouteflika réfléchit sérieusement à jouer un rôle majeur dans la succession de son frère le Chef de l’Etat.