Au moment où Djamel Ould Abbès enchaînait depuis 1996 les portefeuilles ministériels et les fonctions politiques, ministère de la Solidarité Nationale, ministère de l’Emploi, ministère de la Santé, etc., son fils El Wafi Fouad El Bachir Ould Abbès menait une vie très aisée grâce aux affaires juteuses qu’il développait dans plusieurs secteurs. Enquête. 

Les investigations d’Algériepart ont permis d’identifier les nombreuses entreprises qui appartiennent à El Wafi Fouad El Bachir. Ce dernier a fait notamment fortune dans le secteur de l’industrie pharmaceutique avec notamment une entreprise appelée Promipharm. Immatriculée le 22/05/2012, son code d’inscription est le 12B1005908. Elle dispose d’un capital de 100, 000.00 Da Spécialisée surtout dans la fabrication des produits parapharmaceutiques et la promotion d’information médicale et scientifique sur les produits pharmaceutiques, elle s’est imposée rapidement comme l’un des acteurs importants de ce secteur en Algérie. Le fils de Djamel Ould Abbès a un seul associé dans cette entreprise. Il s’agit d’un certain Bennouar Mohamed, originaire de Bouzaréah sur les hauteurs d’Alger.

La SPMP est la deuxième entreprise de produits pharmaceutiques d’El Wafi Fouad El-Bachir. Elle a été immatriculée le 06/03/2011. Son capital est 2,000,000.00 Da. Dans cette entreprise, Djamel Ould Abbès a un seul associé en la personne de Merouche Adel, originaire d’Alger-centre.

Mais il n’y a pas que l’industrie pharmaceutique qui intéresse le fils de l’actuel patron du FLN. L’homme d’affaires s’est bien positionné dans le secteur agroalimentaire avec son entreprise C.P.A.A.L qui a été immatriculée le 29/09/2003. Cette société dispose d’un capital important évalué à 103,400,000.00 Da, soit plus de 10 milliards de centimes. Avec cette entreprise, le fils de Djamel Ould Abbès produit de l’eau minérale et les boissons non-alcoolisées. La pêche est enfin un autre secteur de prédilection d’El Wafi Fouad El-Bachir Ould Abbès.  Avec Immatriculée le 10/05/2010, la SARL société algérienne de services aux pécheurs fait dans le commerce de gros de poissons, crustacés et coquillages. Elle fabrique également des glaces industrielles et s’occupe de l’entreposage frigorifique. Elle vend enfin en gros les produits de la pêche. Au moment où son père est occupé par les batailles rangées au sein du FLN, le fils de Djamel Ould Abbès n’a pas le temps de s’ennuyer.